Marchés actions : quelles perspectives pour 2018 ?


Mai 2018

Marchés actions : quelles perspectives pour 2018 ?

Gildas Carrier - Gérant actions, Humanis Gestion d’Actifs

En cette première partie d’année, les marchés européens suivent de près les tendances américaines, mais restent loin derrière en termes de performances. Comment expliquer cette différence ? Quelles sont les perspectives à venir des marchés actions ? Le point avec Gildas Carrier, gérant actions d’Humanis Gestion d’Actifs.

Catégorie : Actualités des marchés

Afficher les sous-titres

Comment se comportent les marchés actions en cette première partie d’année ?

 

Il faut savoir que les marchés américains donnent le LA sur les places financières mondiales, ce qui est un petit peu logique puisque les États-Unis sont la première économie mondiale et le premier marché financier mondial. Depuis l’élection de Donald Trump en novembre 2016, les marchés ont monté pour le Standard & Poor’s de 30% et pour le NASDAQ de 50% donc en fait, les investisseurs vivent une véritable lune de miel avec Donald Trump et lui accordent leur pleine confiance.

 

Depuis l’épisode récent de menace de guerre commerciale avec la Chine avec taxation des importations chinoises, les barrières à ces importations chinoises, les marchés ont reperdu du terrain.

 

À court terme, les marchés européens suivent les tendances des marchés américains à la hausse et à la baisse, mais tout en restant quand même très loin des plus hauts historiques  qu’ont atteint les marchés américains encore récemment. On sent que les marchés ont un comportement un peu plus aléatoire et qu’ils se cherchent quelque peu.

 

Comment expliquer la différence de performance entre les marchés américains et européens ?

 

Pour prendre un peu de recul, sur 5 ans, le Standard & Poor’s américain a fait une performance de 70%, le NASDAQ +120% quand dans le même temps le marché européen faisait +30%.

 

Donc il y a une certaine corrélation entre les marchés avec une interdépendance due à la mondialisation des échanges économiques mais on s’aperçoit que les marchés européens gardent un important retard sur les marchés américains. Parmi les différentes raisons, on peut en citer 3.

 

La première, c’est que l’économie américaine a connu une période de croissance ininterrompue depuis 9 ans quand dans la même période, par exemple, en 2012 et 2013, la zone euro était en récession.

 

Ensuite, les entreprises américaines sont bien plus réactives quand il s’agit de gérer leurs bilans, leurs comptes de résultat, leurs investissements, leurs charges, et elles n’hésitent pas à s’endetter pour racheter leurs propres actions ou racheter des concurrents.

 

Enfin, il faut noter que les Américains ont un véritable leadership financier sur le secteur technologique avec les fameux GAFA, des sociétés comme Google, Amazon, Facebook et Apple, qui leur procurent un avantage concurrentiel qui débouche sur plus de création de richesse et donc de meilleures performances boursières.

 

Dans ce contexte, quelles sont les perspectives des marchés actions ?

 

Aujourd’hui, nous évoluons dans un environnement de marché quelque peu inhabituel. D’abord, nous sortons d’un cycle de croissance aux États-Unis de 9 ans qui est assez anormal dans la durée.

 

Ensuite, les politiques monétaires initiées par les différentes banques centrales mondiales pour supporter les économies et les marchés vont arriver à leur terme. Par exemple la Banque centrale européenne a annoncé que d’ici la fin de l’année elle arrêterait ses injections monétaires.

 

Enfin, nous observons des taux monétaires durablement négatifs et des taux longs au plus bas depuis 30 ans. On s’attend donc à une remontée des taux et qui dit remontée des taux, dit baisse des performances obligataires.

 

Alors, sur le court terme, ces différents éléments nous incitent à tenir un message de prudence sur les marchés actions, mais les indicateurs économiques restant bien orientés, les marchés européens devraient rester porteurs sur l’ensemble de l’année 2018.

 

Conclusion :

 

Avec un environnement de marché inhabituel en ce début d’année 2018, nous privilégions un discours de prudence sur les actions à court terme. Les marchés actions devraient, cependant, rester porteurs sur l’ensemble de l’année.

Vos dernières vidéos

Accéder à la Web TV

le_prix_des_actifs_financiers_refletent-ils_la_realite_
Décembre 2018

Le prix des actifs financiers reflètent-ils la réalité ?

Catégorie : Actualités des marchés
marches_actions_que_retenir_de_2018_
Novembre 2018

Marchés actions : que retenir de 2018 ?

Catégorie : Actualités des marchés