Le point éco : USA, zone euro, France, quel bilan pour le premier semestre 2018 ?


Septembre 2018

Le point éco : USA, zone euro, France, quel bilan pour le premier semestre 2018 ?

Stéphanie Villers - Chef économiste Humanis

Quelle est la situation économique aux États-Unis après 9 ans de croissance ? Qu’en est-il de la zone euro et plus précisément de la France ? Stéphanie Villers, chef économiste Humanis, fait le point sur cette première partie de l’année.

Catégorie : Conjoncture économique

Afficher les sous-titres

États-Unis : La situation économique est-elle toujours au beau fixe après 9 ans de croissance continue ?

 

La croissance américaine est restée tonique au deuxième trimestre avec 4,1% de hausse. C’est grâce notamment à son moteur principal qui est la consommation des ménages, qui est restée extrêmement dynamique sur les 3 derniers mois de l’année, avec une hausse de plus de 4%.

 

Mais l’investissement n’est pas resté en reste puisqu’elle est restée stimulée tout au long de ce semestre, par notamment la baisse des impôts.

 

Je vous rappelle que Donald Trump a baissé l’impôt sur les sociétés de 35% à 21%. Il reste quand même quelques inquiétudes notamment en matière de conduite de politique extérieure.

 

Trump a décidé d’en découdre avec ses principaux partenaires commerciaux. Ce manque de visibilité, de lisibilité dans sa conduite économique laisse craindre des tensions, et surtout des distorsions des termes de l’échange qui joueraient en défaveur des ménages américains.

 

Je vous rappelle qu’augmenter les tarifs douaniers, cela va peser sur l’inflation globale, et donc, sur le pouvoir d’achat des ménages américains.

 

Aujourd’hui, l’inflation globale est de l’ordre de 2,8%. Au mois de juillet, la Federal Reserve, donc la banque Centrale Américaine, a décidé de procéder à 2 hausses supplémentaires d’ici la fin de l’année.

 

Donc il faut quand même voir si ces tensions géopolitiques ne vont pas laisser des risques d’inflations trop importantes qui obligeraient la FED à revoir sa copie et à augmenter plus drastiquement ses taux directeurs.

 

Zone euro : quelle tendance se dessine ?

 

En zone euro, le taux de croissance a été de 0,4% sur le 2ème trimestre 2018. Un peu plus faible qu’attendu. On voit que le climat des affaires et aussi la confiance des ménages se sont détériorés.

 

Deux raisons principales : première raison, c’est pour les raisons géopolitiques et les tensions géopolitiques qui ont été enclenchées par Donald Trump, mais aussi depuis cet été, c’est la situation italienne. Cette nouvelle coalition en Italie, entre la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles, laisse craindre un déficit public à la dérive, et une augmentation de la dette publique italienne. Les marchés européens ont immédiatement réagi avec des hausses soutenues sur le taux d’intérêt long terme de la péninsule.

Aujourd’hui, le taux 10 ans italien est proche des 3%, l’écart entre le Bund et le taux italien est de plus de 240 points de base. Donc, la rentrée en zone euro s’annonce tonique et avec quelques tensions à attendre du côté des négociations entre l’Italie et Bruxelles.

 

France : quid de l’économie ?

 

La croissance française a été décevante au 1er semestre sur les deux premiers trimestres, et bien elle a affiché une hausse de 0,2%. Donc bien en deçà de ce qu’on avait connu au dernier trimestre 2017, avec 0,7% de hausse.

 

Comment expliquer ce recul ? C’est essentiellement la consommation des ménages qui est restée atone au premier trimestre et qui a baissé au second trimestre à -0,1%. Il semblerait que les premières mesures qui ont été enclenchées par le gouvernement, ont été mal perçues par les ménages et ont pesé sur leurs dépenses. Reste à savoir pour les 6 prochains mois à venir, si la suppression totale des cotisations salariales, mais aussi la baisse progressive de la taxe d’habitation vont redonner du baume au cœur aux ménages et vont enclencher des dépenses privées supplémentaires.

 

Conclusion :

 

La première partie de l’année marque le pas. La déception se lit sur de nombreux indicateurs que ce soit en France ou en zone euro. Reste à savoir si les mesures annoncées sur le second semestre pourront transformer l’essai.

 

Vos dernières vidéos

Accéder à la Web TV

le_prix_des_actifs_financiers_refletent-ils_la_realite_
Décembre 2018

Le prix des actifs financiers reflètent-ils la réalité ?

Catégorie : Actualités des marchés
marches_actions_que_retenir_de_2018_
Novembre 2018

Marchés actions : que retenir de 2018 ?

Catégorie : Actualités des marchés